Alexis Rubango opérateur minier tué à Bukavu

La nuit du vendredi 10 février 2017, un opérateur minier du nom d’Alexis Rubango a été abattu par des inconnus, devant sa résidence dans la commune de Kadutu à Bukavu (Sud-Kivu).

La nouvelle de cet assassinat a plongé la population Bukavienne dans la psychose mais elle a aussi surchauffé les esprits des gens à Mukungwe, village natal de la victime, situé dans le groupement de Mushinga, à 64 Km à l’Ouest de Bukavu, en territoire de Walungu (Sud-Kivu).

Remontées face à cette tuerie, certaines personnes se sont résolues de descendre dans le carré minier de Mukungwe, concédé à la société BANRO mais encore exploité par les creuseurs artisanaux avec le consentement du propriétaire.

Deux maisons y ont été pillées et deux autres incendiées par la population en colère.

Selon un membre de la famille du défunt, ce sont plutôt les militaires commis à la sécurisation de Mukungwe qui se sont livrés au pillage des biens des populations.

De son côté, l’administrateur du territoire de Walungu a souligné que les militaires qui assurent la sécurité de ce site minier ont maitrisé la situation en recourant aux tirs de sommation.

L’administrateur a immédiatement convoqué un  conseil territorial de sécurité pour éviter le dérapage avant et pendant le transfert du corps d’ Alexis Rubango dans son village natal.

La dépouille de l’illustre disparu est encore gardée à la morgue de l’Hôpital général de référence de Bukavu.

L’assassinat d’ Alexis Rubango intervient au lendemain du meurtre d’une femme cambiste à Nguba, dans la commune d’Ibanda (Bukavu).

La population s’inquiète surtout du fait que les auteurs de ces meurtres ne sont jamais identifiés.

ADIB

Nous sommes un cadre de réflexion sur les stratégies de développement de notre pays à partir des valeurs positives qu’incarne le mode de vie des populations dans le Kivu-Bukavu depuis des générations. Nous défendons les intérêts de la Province du Sud-Kivu et nous sommes contre les velléités de balkanisation de notre pays. Nous prônons la culture de l’Excellence et de l’Élitisme pour le choix des dirigeants à tous les niveaux au détriment du système des quotas politiques, tribalo-ethniques et paritaires

You May Also Like

Laisser un commentaire