Kabare: Les Enfants Abandonnent Les Études Par Manque Des Frais Scolaires

Plusieurs enfants de la chefferie de Ninja en territoire de Kabare ne vont plus à l’école suite au manque des frais scolaires.

Alors que la place des enfants se trouve à l’école, dans la chefferie de Ninja c’est le contraire.

Certains enfants s’occupent  plutôt à paitre les bêtes, d’autres passent leurs Journées à jouer au ballon et d’autres s’intéressent aux activités champêtres.

Comme il a été constaté, la pauvreté dans laquelle vivent plusieurs familles est à la base de cette situation.

A ce problème s’ajoute la prise en charge des enseignants par les parents alors qu’en majorité plusieurs familles traversent la misère à dans cette partie du territoire de Kabare.

Nos sources sur place précisent que chaque élève paye entre 1500FC et 2000FC par mois, une somme que beaucoup de parents ne trouvent pas jusqu’à ce que les enfants abandonnent les études.

« …j’ai abandonné les études en troisième année primaire suite au manque d’argent… je demande que les autorités nous prenne en charge en nous scolarisant, nous nourrir et nous vêtir… et Dieu les bénira », plaide un enfant de Ninja victime de cette situation.

Les enfants qui se rendent à l’école y vont sans tous les matériels nécessaires, étudient dans de mauvaises conditions et cela reflète la misère.

Il s’agit entre autres des uniformes et des souliers en lambeaux et utilisent pour la plus part des sachets pour porter leurs objets classiques avec le risque de les égarer ou d’être les mouiller lorsqu’il pleut.

Le préfet de L’Institut Ninja Raphael  Mambo Byamungu  fait savoir que malgré le moindre coup des frais à payer, la pauvreté caractérise plusieurs familles à Nindja.

Il plaide pour une prise en charge des enfants  par l’Etat Congolais car selon la constitution, l’enseignement primaire est gratuit.

« … malgré les moindres couts, au niveau du primaire nous payons 1500fc le mois qui est difficile à être payé par les parents démunis… au niveau de l’école secondaire nous payons 3$ au taux de 1500fc qui est aussi difficile à payer les parents… que l’Etat prenne en charge les enseignants qui encadrent ces enfants… », a dit Raphael Mambo Byamungu.

Signalons que Nindja est l’une des trois chefferies dont est composée le territoire de Kabare.

ADIB

Nous sommes un cadre de réflexion sur les stratégies de développement de notre pays à partir des valeurs positives qu’incarne le mode de vie des populations dans le Kivu-Bukavu depuis des générations. Nous défendons les intérêts de la Province du Sud-Kivu et nous sommes contre les velléités de balkanisation de notre pays. Nous prônons la culture de l’Excellence et de l’Élitisme pour le choix des dirigeants à tous les niveaux au détriment du système des quotas politiques, tribalo-ethniques et paritaires

You May Also Like

Laisser un commentaire