Le mois de Novembre 2017 commence un peu chaud. Dans un communiqué commun signé par douze personnes  de la coalition des forces vives, sociales et politique de la Province du Sud-Kivu, notamment la Lucha, la NDSCi, l’UNC, l’UDPS et le Rassemblement et plusieurs autres partis de l’opposition et des mouvements citoyens, elles appellent les habitants à observer une journée ville morte ce Mercredi 1 novembre 2017 et de ne pas aller dans les marchés, de bouder les écoles, de ne pas ouvrir les banques, les universités, de fermer les boutiques et magasins en restant à la maison.

Ceci dans l’objectif de réclamer la tenue immédiate des élections conformément à  l’accord de la Saint Sylvestre.

« On ne libère jamais un peuple, mais un peuple  se libère, seule la lutte libère » Tel est le message fort qu’on peut lire dans leur déclaration.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.