Lancement du mouvement des jeunes contre les violences dans les milieux scolaires et universitaires, MJVSU, le samedi 12 mai dans la salle sept fontaines située à Labotte en commune d’Ibanda.

Selon Yasmine Fati la vice-présidente de ce mouvement, celui-ci vise à prévenir les troubles dans les milieux scolaires et universitaires et encourager les jeunes à recourir au dialogue dans la revendication de leurs droits et non à des formes diverses des violences.

Pour le professeur Gyavira Mushizi recteur de l’université officielle de Bukavu, et l’un des orateurs de la conférence tenue à cette occasion, les jeunes sont de la classe dynamique capable de relever plusieurs défis auxquels fait face la RDC.

Celui-ci affirme qu’ils ne peuvent y arriver qu’en privilégiant l’éducation qui réduit la violence et rend pacifique la démarche des résolutions des conflits.

Nene Bintu, avocate de son état martèle pour sa part que le dialogue est la seule voie de traitement des différends entre les jeunes et leurs encadreurs.

Notons que le thème choisit pour cette activité est « développons un milieu d’apprentissage sur, non-violent, inclusif, et efficace en RDC ». Plusieurs jeunes venant des institutions supérieures et scolaires de la place ont pris part à cette cérémonie de lancement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.