Fizi

Données géographiques et culturelles

FIZI

Données géographiques

Le Territoire de FIZI, Crée par l’ordonnance loi coloniale du 08.08.1935 a été dirigé par les Administrateurs belges dont l’un est connu sous le nom de ROGER SPITAELS.

Le territoire de Fizi est une entité décentralisée de la province du Sud-Kivu. Il est un territoire national de la République Démocratique du Congo, province du Kivu. Ce territoire comprend toute l’étendue comprise entre: (i)- Au Nord, les limites s’étendent du milieu des escarpements de LUHANGA, allant de l’intérieure des eaux du lac Tanganyika vers l’est et vers l’ouest par le prolongement des moyens et des hauts-plateaux de Mont Mitumba (axe Mikye-Alumya-Sasira-Bisembe) jusqu’à Kitutu (dans le Mwenga). (ii)- A l’Est, toutes les limites des eaux du lac Tanganyika avec le Burundi, la Tanzanie et la Province du Katanga à Kalemie. (iii)-Au Sud, de TALAMA (limite avec le Katanga près de Kalemie) vers l’ouest passant par les pertes des Monts Mitumba à Kayumba-Lambokilela-Kihungwe jusqu’aux limites avec Salamabila (Maniema). (iv)- A l’Ouest, de KITUTU ( nord-ouest) en passant par la Forêt de M’nwema (axe Kanenge-Itula-Nzigu) jusqu’à Kama (limites Maniema-Shabunda).

Carte administrative de Fizi

Il partage administrativement les frontières avec le territoire d’Uvira au Nord, le territoire de Mwenga et Shabunda à l’ouest, le territoire de Kalemie (Tanganyika) au Sud, et à l’Est Fizi est borné par le Lac Tanganyika au delà de la presqu’Île d’Ubwari.

Le Territoire de FIZI est situé entre 3°30 et 4° 51 32 latitude sud, 27° 45 et 29° 14 10 longitude Est

Au point de vie altitude, le Territoire de FIZI  est subdivisé en quatre parties :

Le littoral situé à 750m d’altitude ; longueur du lac TANGANYIKA, la cuvette située à 1000m d’altitude : de NYANGE à KILEMBWE, le moyen plateau situé à1300m d’altitude : de FIZI à LUBONDJA, les hauts plateaux situés à 1700m d’altitude : MINEMBWE.

Le climat y est très varié. Dans la partie nord-ouest (le moyen et le haut-plateau), Fizi présente un climat tempéré et froid. Le Sud-Est, près du litoral ouest du lac Tanganyika, le climat est chaud et himide.

Ce territoire est aussi baigné par plusieurs rivières dont les plus importantes sont l’Ilile à l’Ouest, la Luama au Sud, la M’tambala, la Sangya, la Ngovi et l’Ambaùlù (près d’I’amba-Atùta) au Nord-est. Il pleut régulièrement dans les Moyens et les Hauts-Plateaux de Fizi. La verdure du sol de Fizi est en éternelle couleur verte.

Le territoire de Fizi a un sol sablonneux très riche pour l’agriculture et contenant d’importantes richesses minières (or, cassitérite, Coltan…)

Le Territoire de FIZI connaît une alternance de deux saisons : Une saison sèche de Mai jusqu’en Novembre, une autre saison pluvieuse de Novembre en Avril. La Température varie avec les saisons ; elle est en moyenne 23,54° et fluctue entre 25,6° en Avril et 21,3° en septembre.

Les pluies sont inégalement reparties selon les Mois et la subdivision climatique. Les grandes quantités d’eau sont enregistrées en Mars et Novembre, les plus petites quantités au Mois de Février et Septembre. Le pluviomètre moyen étant de 1704 mm d’eau.

Particularités et richesses du territoire

Le territoire de Fizi dispose d’énormes potentialités en agriculture et élevage, moteur du développement et de la réduction de la pauvreté de la population. Le territoire de Fizi compte 2 réserves forestières et une réserve naturelle. Il s’agit de la réserve forestière de Lolemba-Ngoma, de l’Île Kifumbwe et la réserve d’Itombwe.

La réserve d’Itombwe avec ses gorilles blancs, ses oiseaux rares, sa flore rare est l’une des merveilles du Monde et constitue un point touristique du territoire.

Fizi a un sol sablonneux très riche pour l’agriculture et contenant d’importantes richesses minières (or, cassitérite, Coltan…). Il est parmi le plus grand producteur de poissons frais appelé « Mikeke ».

Données culturelles

Ecole Primaire MAMA YEMO
Ecole Primaire MAMA YEMO

Le territoire de Fizi est en majorité habité par le peuple Bembé mais on note toutes fois une diversité ethnoculturel très important sur une vague d’une forte tendance à l’union mais entravée par les crises qui ont secouées notre pays et les pays voisins pendant la dernière décennie. Cependant, on trouve dans le territoire de Fizi quelques groupuscules qui peuvent occuper quelques villages mais souvent elles se rattachent à l’ethnie majoritaire.

Ainsi on a dans le territoire de Fizi les Babuyu, les Babwari, et les Bazoba. Cette diversité tribale du territoire de Fizi constitue un facteur de blocage dans le processus de développement en territoire de Fizi du fait que certaines tribus se considèrent comme supérieures à d’autres ce qui crée des conflits tribaux.

Les babembe sont majoritaire et sont considérés même comme autochtones.

Langues parlées dans ce territoire

  1. kibembe (70%)
  2. swahili (65%)
  3. Kinyindu (22%)
  4. Kifuliru (18%)
  5. Kizola (15%)

Commentaires :

Le kibembe est la plus parlée par la majorité de la population du territoire de fizi suivi du swahili qui couvre presque tout les centres des secteurs. Les autres langues citées sont parlées par les populations minoritaires trouvées par ci par là dans le territoire.

Principales activités

  1. Exploitation minière
  2. Pêche
  3. Petits commerces
  4. Agriculture
  5. élevage

Commentaire :

Exploitation minière est celle qui génère le plus des recettes dans le territoire et constitue un secteur économique le plus envié par tout le monde. La pêche vient en second lieu avec le lac tanganyika situé à l’est du territoire. Les petits commerces est beaucoup développé dans le milieu et le territoire comptent environ 1500 commercants.

En dehors de l’exploitation minière, il existe des principaux produits agricoles dont le manioc, le maïs et le soja.

La pêche est la deuxième activité la plus importante dans le territoire. Elle est se fait durant les saisons pluvieuses. De très grandes quantités de poissons sont prises et servent aussi bien pour l’autoconsommation que pour la vente.

L’élevage de chèvres et de moutons se fait  quelque peu mais uniquement pour des besoins d’autoconsommation.

Le petit commerce se fait pour des articles manufacturés.

Situation économique

Le mine d'or en rdc

 
Taux de change flottant appliqué au 5 novembre 2015
Vendeur : 1$ = 930 FC Acheteur : 1$ = 920 FC
Nombre d’opérateurs économiques Donnée non disponible

Principaux opérateurs économiques

  1. PHARMACIE MATUNDA BORA, vente des produits pharmaceutiques, nombre d’employés non connu, appartenant à MWENEBATU RAMAZANI
  2. KIOSQUE YESU NI MWEMA, ventre des habits et divers, nombre d’employés non connu, appartenant à MAGORWA
  3. Est. Etoile de Dieu, quincaillerie, appartenant à MUPONDO KAZI
  4. SHOP DON DE DIEU, vente des produits divers, appartenant à MASIMANGO NAMANGA
  5. QUINCAILLERIE PETIT JARDIN, vente des matériaux de construction, appartenant à BILOMBELE BAULU

Commentaires :

Les opérateurs ci-haut cités sont tous dans le grand centre urbain de Fizi, qui est BARAKA. Les nombre des employés de ces opérateurs économiques n’arrivent même pas à 5.

Ils sont dans le territoire pendant plus de 20 ans.

Principales activités des opérateurs économiques

  1. activité minière
  2. ventes des produits manufacturés
  3. vente des produits alimentaire et pharmaceutiques
  4. activité agricoles (transformation)
  5. pêche et élevage

Principales activités des PME/PMI

  1. activités minières
  2. transformation des produits agricoles
  3. transformation et vente de l’huile de palme

Commentaires :

Les coopératives agricoles sont celles qui œuvrent beaucoup plus à Fizi et celle Sprl COOPERATIVE BUSINESS CENTRE OLIVE est la plus grande œuvrant dans le  domaine minier.

Les autre PME sont très petit et selon le responsable du service de PMEA ne peuvent pas être appelé ainsi.

Grandes entreprises locales

Commentaires :

Il n’y a aucune entreprise locale dans le territoire employant plus de 50 personnes. Celles citées ci haut emploient en moyenne 10 personnes. Selon l’inspecteur de l’Economie il n’ya rien à signaler ici

Principaux produits agricoles

  1. Manioc
  2. Mais
  3. Arachide
  4. Haricot
  5. Riz Paddy

Commentaires :

Des unités de transformation des produits agricoles sont présentes dans les territoire entre autres des moulins qui interviennent dans la transformation du manioc, riz en farine.

 

Principaux produits non agricoles

  • champignons (50%)

Commentaires :

Les produits non agricole plus présent dans le territoire de Fizi c’est les champignons qui apparaissent au début de la saison pluvieuse et interviennent dans la consommation locale de la population. Et sont parfois vendu dans certains territoires voisins. Sa production n’est pas très suffisante.

Principales sources d’énergie

  1. bois
  2. groupes électrogènes
  3. panneau solaire

Commentaires :

Les bois sont plus exploiter dans le territoire et elle constitue même une menace à l’extinction de la forêt  (déforestation) du territoire. Les groupes électrogènes communautaire sont ceux qui fournissent de l’électricité dans le territoire mais seuls les ménages ayant un bon revenu ont accès à cette électricité.

Si les sources d’énergie se développaient plusieurs secteurs en profiteront dans le cadre du développement, l’industrie de transformations se développeraient.  L’électrification du territoire et diminution de l’insécurité.

Situation sanitaire

 
Nombre d’hôpitaux 4
Nombre de centre de santé 97

Commentaires :

Le territoire de fizi comprend 4 centres hospitaliers,  97 centres de santé et dispensaires et 4 zones de santé dont celle de Fizi, de Minembwe, de Nundu et celle de Kimbi lulenge.

Une seule zone de santé a déjà été visitée jusque là faute des moyens de déplacement, dont celle de Fizi, qui comptent 17 médecins et 317 infirmiers.

les  personnes ont géographiquement accès aux centres de santé offrant toutes les interventions du PMA et  ont accès aux HGR offrant toutes les interventions du PCA.

L’état des infrastructures sanitaires n’est pas du tout bon et reste à désirer.

Les médicaments sont disponibles avec la présence de certains partenaires dans la zone de santé mais avec quelques ruptures.

Pour des cas graves, les malades sont acheminés à l’hôpital de référence. Les centres de santé ne disposent pas d’assez de salles et le matériel pour les soins.

Une grande partie des médicaments est disponible dans les centres de santé et pharmacies dans tous les secteurs du territoire de Fizi grâce au Partenaire MSF qui fait du ravitaillement et soigne GRATUITEMENT TOUT LES MALADES.  Mais quelques médicaments spécialisés ne sont pas disponibles et il faut les commander des mois à l’avance dans les grandes villes.

Maladies les plus récurrentes

  1. Paludisme (75%)
  2. Infection Respiratoire Aigue (50%)
  3. Diarrhée et Cholera (45%)
  4. Malnutrition  (25%)
  5. VIH/SIDA/Tuberculose(10%)

Commentaire :

Le paludisme est la maladie qui s’observe sur tout le territoire de Fizi et touche toutes les couches sociétales, suivi de la cholera.

Education

Enseignement primaire et secondaire

Ecoles primaires 449
Ecoles secondaires 222

Commentaires :

La sous division Fizi I compte 1424 enseigants au primaire et 940 au secondaire. La sous-division Fizi II compte 1792 au primaire et 1381 au  secondaire.

La qualité de l’enseignement laisse à désiré  avec le manque des locaux, certains étudient même dans des maisons en paille, certains d’autres s’assoient par terre, plusieurs enseignants ne sont pas mécanisés d’où le manque de motivation et sont obligé de chercher des extras et cela se répercute sur la qualité de l’enseignement.

Enseignement supérieur et universitaire

Universités 0
Instituts supérieurs 3

Commentaires :

Dix instituts supérieurs existaient mais après l’arrêté du ministre seulement trois seuls fonctionnent encore.

Les filières sont reprises dans le tableau ci-dessus. En ce qui concerne le nombre de professeur pour  ISDR, deux seuls sont propres à l’université et trois sont visiteurs et pour l’ISTM aucun propre professeur mais deux sont visiteurs.

ONG et projets

 
Nombre d’ONG 237

Principales activités

  1. Humanitaire
  2. Developpement
  3. sécurité alimentaire
  4. Santé
  5. Eau et assainissement

Commentaires :

Il existe dans le territoire plus des 237 ONG dont 15 d’entre elles sont internationales, 22 régionales et plus des deux cents sont locales. MSF, TEAR fund , CICR et SOLIDARITES interviennent dans le secteur santé. ADRA et ZOA  interviennent dans le développement et la sécurité alimentaire. NRC intervient dans le domaine humanitaire et développement.

Principaux projets de développement financés par le Gouvernement

  1. Projet d’ELECTRIFICATION
  2. PESS
  3. GAVE
  4. PRRIS

Commentaires :

Ce projet du gouvernement a installé les groupes électrogènes à Fizi centre et à Baraka et dès lors quelques ménages ont accès a l’électricité.

Les projets PESS et GAVE sont des projets du gouvernement œuvrant dans le secteur santé. Le projet PRRIS intervient dans la construction et la réhabilitation d’écoles.

Principaux projets de développement sous financement autre que le Gouvernement

  1. Adduction d’eau de baraka par cicr
  2. Adduction d’eau de kichula par tear fund
  3. Construction des ecoles a fizi, baraka et kilembwe par NRC

Commentaires :

Des robinets communautaires ont été installés dans plusieurs secteurs. Plus de 80% des écoles du territoire en construction à matériaux durables a été réalisé par NRC.

Accessibilité et tourisme

Accessibilité du territoire

Routes Oui
Voies aériennes Oui
Biefs navigables Oui
Train Non

Le territoire a une route en moyen état avec des coupures le long de celle-ci mais de manière générale elle est praticable. Sur la route nationale numéro 5 plusieurs coupures sont signalées.

Le lac Tanganyika relie Fizi-Uvira – Kalemie – Bujumbura – Kigoma (Tanzanie) et Mpulungu (Zambie). Ces voies facilitent l’importation intense de marchandises par des boat des gros tonnages allant de 50 à 300 tonnes. Le territoire de Fizi ne dispose pas d’un aéroport international mais il regorge des pistes privées en terre battue et mal entretenue. juste de petits pistes d’atterrissage de petits avions des certains ONG  œuvrant dans le territoire est Quasi inexistants sauf seules des pistes d’atterrissages : Baraka, Lulimba, Kilembwe et Minembwe, ces pistes occasionnels sont exploitées par les petits porteurs ou Hélicos des ONG, HUMANITAIRES et la MONUSCO.

Le gros du trafic des marchandises se fait par le transport sur le lac avec à l’arrivée des marchandises manufacturées et au départ des produits agricoles.

Par voie routière, quelques camions arrivent et repartent.

Réseaux de communication

Africel Non
Airtel Non
Orange Non
Tigo Non
Vodacom Non

Commentaires :

Les localités ci-après sont connectées par les sociétés de télécommunication Airtel, Orange et VODACOM : FIZI, BARAKA, MISSISSI. Certaines localités comme MBOKO, LWEBA, NUNDU, … restent connectées par U-COM du Burundi et les autres n’ont jamais étaient connectées.

VODACOM se retrouve avec un bon signal dans presque toutes les localités du territoire.

Airtel money et Mpesa restent jusqu’à présent les seuls services interterritoriaux de transfert d’argent et l’agence temps présent est une initiative locale qui assure le transfert d’argent au sein du territoire seulement.

Attraits touristiques

Parcs Non
Jardins botaniques Non
Jardin zoologiques Non
Chutes d’eaux Non
Sites touristiques Non
Sites sacrés Non

Commentaires :

Aucun attrait touristique à signaler au sein du territoire, sinon Fizi serait un territoire touristique si l’on le considère dans ses merveilles naturels: la faune, la flore et les espèces aquatiques; dans ses réalités historiques et culturelles: sites d’attraction, objets historiques anciens et enfin la présentation physique: le lac et ses plages, les ilots et les presqu’Il, les montagnes et les collines très attractives ainsi que les rapides et les chutes. En effet, dans sa faune, le territoire de Fizi compte selon la loi de 1932 trois réserves animales. Il s’agit de la Réserve de Mikenge, la Réserve de Lwama-Elembwe et la Réserve d’Elombwe.

La réserve de Mikenge contient une gamme variée d’animaux dont notamment: Eléphants, Buffles, Rhinocéros, et surtout les Chimpazés. Dans celle de Lwama-Elembwe, l’on trouve: les Hippopotames, les Crocodiles, les buffles et surtout les Eléphants nains, sans compter plusieurs variétés des réptiles et insectes riches en venin à valeur médicinale. La réserve d’Elombwe est une particularité touristique surtout en ce qu’elle contient une double attraction: le « lac aux papyrus » d’éternelle couleur verte et « lac aux oiseaux » aux plumages très variés et très impressionnants.

La présence des groupes armés dans les forêts bloque cet aspect touristique du territoire.

Espèces phares de la faune

  1. Eléphants
  2. Buffles
  3. Rhinocéros
  4. Chimpanzés

Espèces phares de la flore

Le territoire de Fizi possède plusieurs richesses naturelles qui peuvent permettre son développement :

La présence de minerai comme l’or est aussi signalée dans ce territoire. Cet or pourrait être exploité et cela créerait de l’emploi.

Les routes : si elles sont bien aménagées, elles favoriseront l’évacuation des produits agricoles pour le commerce dans les territoires voisins

Le lac poissonneux de Tanganyika : où si la pêche est bien organisée, les poissons séchés et bien conservés pour le commerce dans les autres territoires et vers d’autres pays, le taux de chômage sera réduit et les ménages auront des revenus suffisants.

Le lac encore permettrait  les échanges commerciaux entre les deux pays voisins Burundi et Tanzanie. Si la circulation par bief navigable augmente avec bateaux de bon état sera aura un impact positif sur les revenus des ménages.

La présence d’une réserve naturelle et de quelques sites touristiques qui pourraient être valorisés. Le tourisme pourrait être développé autour de ces sites.

La présence des institutions bancaires et coopératives seraient d’une importance capitale pour les opérateurs économiques.

L’amélioration de l’état des routes et surtout celles de desserte agricole développerait le territoire. L’amélioration de la situation sécuritaire du territoire seraient d’une importance capitale, et c’est ça même la base de tout développement.

La collaboration entre les organisations non gouvernementales et les autorités de la place améliorerait la qualité des interventions des ONG qui ne consulte pas les autorités.

L’électrification du territoire améliorerait le service fournie par les PME.