Uvira: Confusion totale sur le contrôle de la cité

La situation reste tendue dans la cité d’uvira, les balles crépitent de partout créant ainsi une psychose général au sein de la population.

« Ce sont des tirs des FARDC qui pourchassaient les rebelles Mai Mai fidèles à un certains Kara-Kara alliés à Yakutumba sur les collines surplombant la cité d’Uvira qui ont paniqué la population mais pour le moment la situation est sous contrôle », nous affirme le porte-parole adjoint de la 33ème région militaire des FARDC le Capitaine Dieudonné Kaseraka. Il ajoute que la cité d’Uvira est jusqu’à présent à l’abri des miliciens Mai-Mai Yakutumba que l’armée combat présentement dans la localité de Mboko Territoire de Fizi, environs cinquante kilomètres au Nord d’Uvira.

« Sachez qu’au-delà de la guerre militaire, les rebelles peuvent aussi crée une guerre psychologique pour faire croire qu’il est puissant », déplore Kasera.

Selon la société civile, c’est depuis le matin que des tirs sporadiques à l’arme légère ont commencé à retentir dans la cité d’Uvira notamment aux environs de la prison de Mulongwe créant ainsi une psychose généralisée au sein de la population.

« A partir de cet après midi des tirs à l’arme lourde sont entendu vers Kigongo 12 km de la cité d’Uvira et à partir de Makobolo à 15 km d’Uvira sur la route qui mène à Fizi ou sont signalés les rebelles Mai Mai YAKUTUMBA en provenance de Fizi. Les élèves de quelques écoles ont été libérés, Boutiques, magasins ont aussi fermés paralysant ainsi toutes les activités dans la cité d’Uvira. Quelques camions des militaires FARDC sont installés au port de Kalundu vers 13 heures locales. Vers 16 heures la situation s’est compliqué davantage, des militaires tirent dans tout les sens dans la cité d’Uvira,, ils tirent un sens unique, je ne sais pas pourquoi », se plaint Claude Misare, Président de la Nouvelle Société Civile Congolaise.

ADIB

Nous sommes un cadre de réflexion sur les stratégies de développement de notre pays à partir des valeurs positives qu’incarne le mode de vie des populations dans le Kivu-Bukavu depuis des générations. Nous défendons les intérêts de la Province du Sud-Kivu et nous sommes contre les velléités de balkanisation de notre pays. Nous prônons la culture de l’Excellence et de l’Élitisme pour le choix des dirigeants à tous les niveaux au détriment du système des quotas politiques, tribalo-ethniques et paritaires

You May Also Like

Laisser un commentaire